shutterstock_164306018bis

Colchiques dans les près
Fleurissent, fleurissent
Colchiques dans les près
C’est la fin de l’été
La feuille d’automne
Emportée par le vent
En rondes monotones
Tombe en tourbillonnant

Hé oui l’automne s’est invité dans nos jardins il y a quelques semaines sans que l’on s’en aperçoive avec ce semblant d’été indien qui semble perdurer. Pourtant un signe ne trompe pas. Si l’alouette ne fait pas le printemps, la chute des feuilles est bien la preuve irréfutable que l’automne est bel et bien installé. C’est joli…quelques jours. Après on en a rapidement assez de voir ce tapis de feuilles recouvrir le jardin. Alors comment fait-on pour s’en débarrasser rapidement ?

Ramassage manuel ou électrique ?

Il y a des solutions bien sûr : les plus courageux (et surtout ceux qui n’ont que quelques feuilles à ramasser par-ci, par-là) opteront pour un râteau à feuilles en pensant peut-être à leur enfance.
Les autres (pas les moins valeureux mais ceux qui ont une plus de surface à nettoyer) s’orienteront vers un aspirateur. Super idée, mais comment faire pour choisir le BON aspirateur ?
Souffleur, broyeur, les deux, thermique, ou électrique ???
Hé bien cela dépend de l’utilisation que vous allez faire de votre nouvel aspirateur !

Aspirer, souffler, broyer !

En ce qui concerne l’aspiration, il est important de pouvoir régler la puissance de votre appareil car dans le gros tas de feuilles que vous voudrez éliminer il y aura sûrement des petites branches, des caillous ou pire ( !) des glands qui pourront venir enrayer et abîmer votre nouvelle acquisition.

Pour le soufflage, c’est pareil. Il faut pouvoir moduler la puissance de la soufflerie. Plus votre débit sera élevé, et plus vous parviendrez à déplacer de gros volumes de feuilles sur une plus grande distance. Mais attention quand même ! A pleine puissance, si votre jardin est accolé à une surface pleine de graviers vous aurez vite fait d’envoyer  des gravillons un peu partout dans la partie verte de votre extérieur.

Enfin le broyeur est certainement « l’option » qui intéresse le plus les utilisateurs de ce type d’aspirateur. Car souffler ne sert qu’à déplacer le problème. Hé oui une fois nos feuilles rassemblées en un jolis tas quelque part au fond du jardin, qu’en fait-on ?
C’est là que la partie « broyage » intervient.
Il y a plusieurs manières de broyer les feuilles que vous aurez amassées. Plus le ratio de broyage sera grand, plus les feuilles seront réduites au maximum à la sortie (idéal pour enrichir son compost par exemple).
Enfin il vous faudra également faire attention à la matière de l’ailette de broyage et privilégier des ailettes en métal qui seront bien plus résistantes et solides que le plastique.